06/04/2017

L’effet pervers de la guerre?

@ BISOUS.gifLe FBI veut identifier son Top agent. Après toute une batterie de tests, de concours et de rencontres, il ne reste que trois candidats.

 

Pour le choix final, on place les agents devant une lourde porte métallique et on leur remet un pistolet.
– C’et l’heure de la vérité disent les inspecteurs. C’est ici qu’on va reconnaître votre sens du devoir. Derrière cette porte, vous trouverez votre femme assise sur une chaise, et vous devrez la tuer.

Le premier dit :
– Hé! Pas question! Je ne pourrai jamais tuer ma femme.
– Alors, vous n’êtes pas l’homme fait pour ce travail.

 

Le deuxième homme entre dans la salle. Tout est calme pendant environ cinq minutes. Aucun bruit. puis il revient, les larmes aux yeux.
– J’ai essayé, mais je ne peux pas tuer ma femme.
– Rentrez chez vous. Vous n’êtes pas à la hauteur.

 

Le troisième prend son pistolet, entre dans la salle. Bang!

Et un long silence… Puis, bang! bang! bang! bang! bang! Et un long silence. Puis on entend des cris, des hurlements, des coups!

Enfin, l’homme revient. Rouge de colère.
– Bande d’idiots, ¨Pourquoi ne pas m’avoir dit que le pistolet était chargé à blanc. J’ai été obligé de la battre à mort avec une chaise !

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Commentaires

OH ! A blanc, pour un test, bien sûr... !!! Merci Chadou, bises

Écrit par : jill bill | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ca, c'est vraiment l'homme qu'il leur faut !
Bon jeudi, avec des bisoux !

Écrit par : dom | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Celui là! il fait son boulot ...
Bisous

Écrit par : didier | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.