21/05/2017

Jamais content !

berger alle..gifUn boucher aperçoit un chien entrer dans son commerce.

Il le chasse, mais peu de temps après, le chien est de retour.

Le boucher remarque alors un message attaché au collier de l’animal.

Le message se lit comme suit: « Puis-je avoir 12 saucisses italiennes et un gigot d’agneau, s’il-vous-plait. L’argent se trouve dans un petit sac attaché à mon collier. »

Le boucher, étonné, trouve l’argent, place 12 saucisses et un gigot d’agneau dans un sac et le donne au chien.

L’animal prend le sac dans sa gueule, délicatement, et sort de la boucherie. Le boucher regarde le chien s’éloigner, rongé par la curiosité.

Il se demande si le chien va retourner à son maître avec la viande, ou la dévorer avant d’arriver.

Étant donné qu’il ne reste que peu de temps avant la fermeture de la boucherie, le boucher décide de fermer boutique plus tôt que prévu et de suivre le chien.

Une fois sur le trottoir, il aperçoit le chien qui s’est arrêté près d’un passage pour piétons.

Le chien dépose le sac sur le trottoir, se lève sur ses deux pattes d’en arrière et pousse le bouton des feux de signalisation du passage pour piéton avec son museau.

Dès que le feu tourne au vert, le chien traverse la rue et trotte jusqu’à un arrêt d’autobus.

Encore une fois, il dépose le sac sur un banc public près de l’arrêt et se met à regarder l’horaire d’autobus.

Le boucher est stupéfait. « De quel genre de chien s’agit-il? » dit-il à voix haute.

Lorsque le bus arrive, le chien marche jusqu’à l’avant du bus, regarde le numéro et retourne dans l’abri.

Pendant les minutes qui suivent, il répète ce manège chaque fois qu’un bus arrive.

Puis, soudain, comme s’il était satisfait de voir le bon bus arriver, il monte à bord.

Le boucher suit le chien, la bouche grande ouverte.

Il s’asseoit à l’arrière du bus afin de pouvoir garder un oeil sur l’animal.

Le chien est assis bien tranquille sur un siège, avec le sac sur le siège d’à côté.

Le voyage dure une bonne demi-heure.

Puis, le chien appuie sur le bouton d’arrêt avec son museau, prend le sac et se dirige vers la sortie.

Le boucher le suit.

Le chien suit alors un petit chemin de campagne pendant quelques minutes, puis s’arrête à une maison entourée d’une haute clôture.

Il ouvre la barrière et se dirige vers la porte principale de la maison.

Une fois arrivé, il dépose son sac, s’éloigne d’abord de la porte puis fonce directement dedans.

Il fonce à nouveau dans la porte deux ou trois fois de plus, mais rien ne se produit.

Le chien se dirige alors vers l’une des fenêtres, place ses deux pattes sur le cadre et regarde à l’intérieur en jappant une seule fois.

 

Un homme apparaît à la porte principale peu de temps après, rouge de colère. « Espèce de bon à rien! » Crie-t-il au chien en faisant mine de lui donner des coups de pied.

 

Le boucher lui crie « Mais bon sang que faites-vous? Ce chien est un génie! Il devrait être à la télé !  Il est tout simplement fantastique! »

« Vous appelez ça un génie… ? rétorque l’homme. C’est la deuxième fois cette semaine qu’il oublie sa clé! »

06:26 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

Rô méchant maître va et ingrat !!!!!!!!!!!!!!!! Bises, jill

Écrit par : jill bill | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Ben oui quoi ,il pourrait faire attention! mince alors!
Bon dimanche et gros bisous

Écrit par : didier | 21/05/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.