16/08/2017

Le vieux curé "à l'ancienne"...

Croix.gifDans un village de Vendée, le vieux curé "à l'ancienne", ne voulait pas entendre les femmes lui dire en confession qu’elles avaient trompé leur mari.

 

 Si bien que lorsque c'était le cas, il leur demandait de dire : "Monsieur le curé, je suis tombée dans le lavoir."

 

Un jour, le vieux curé part à la retraite et un jeune prêtre vient le remplacer,.

 

Avant de partir le vieux curé, le présente aux notoriétés et lui explique la vie du village mais bien sûr sans dévoiler le secret de la confession.

 

Chaque dimanche l'église est pleine mais à la confession, le vendredi, une phrase revient relativement souvent: "Monsieur le curé, je suis tombée dans le lavoir.”

 

Au bout de quelques semaines, le jeune prêtre va voir le maire à la fin de l'office et lui demande de faire faire le plus rapidement possible des travaux au lavoir pour arrêter tous ces accidents.

 

Le maire, étant au courant de la fameuse phrase, lui tape sur l’épaule et le rassure en lui disant que ce n’est pas bien grave et qu’il n’y a jamais eu de blessées.

 

Le jeune curé lui répond: "A votre place, je ferais tout de même quelques travaux car votre épouse est tombée trois fois dedans cette semaine !"

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |

Commentaires

Toujours pas de pluie, la terre est sèche
Bonne journée

Écrit par : didier | 16/08/2017

Répondre à ce commentaire

Pauvre maire ...
Bon mercredi.
Je vais voir une ostéopathe car je ne peux plus supporter ma douleur au dos ...
Y'a pus qu'à espérer car j'ai tout essayé.
Bisoux, chère chantal

Écrit par : dom | 16/08/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou Chantal,
Je la connaissais, mais le coup du lavoir est toujours un régal à relire..... pauvre maire !
Bises et bon mercredi

Écrit par : ZAZAZMABETTE | 16/08/2017

Répondre à ce commentaire

LOL... en effet Chantal ça urge !!!!!!!!!!!! Bon mercredi à toi, bises, jill

Écrit par : jill bill | 16/08/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.