19/11/2017

Claude Monet a dit…

Ce que je ferai, ce sera l'impression de ce que j'aurai ressenti…

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 bavard  1 amoureux aide 00000000000000000000000000.jpg 

En dehors de la peinture et du jardinage, je ne suis bon a rien !

06:55 Écrit par humour...pas toujours... dans La vie.. | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |

Martine, Martin et Bernard…

@ BISOUS Calmos.gifMartin était sur son lit de mort.

Sa femme Martine, le veillait. Elle tenait sa main fragile et des larmes coulaient sur son visage pendant qu’elle lui récitait des prières.

 

Martin la regarda et sa bouche, si fragile, s’entrouvrit :

– Martine, ma chérie, je t’aime.

– Reposes-toi, ne perds pas tes forces à essayer de parler.

– Martine, dit-il avec sa voix fatiguée, je dois me confesser.

– Mais tu n’as rien à te confesser, répondit sa femme, tout est correct! Essaie de dormir.

– Non ! Non ! Je dois mourir en paix, lui répondit Martin. Et pour ce faire, je dois te l’avouer…

J’ai couché avec ta soeur, ta meilleure amie, sa meilleure amie… Et ta mère!

– Je sais, répondit Martine, maintenant reposes-toi et laisses le poison faire effet…

oooOooo

 

Bernard ?

Une très jolie femme se balade avec deux chiens blancs énormes et magnifiques.

 

Un petit garçon passe par là, s’arrête net devant les chiens et, la bouche ouverte, reste en admiration pendant un long moment devant les animaux.

La dame lui demande :

– Tu veux caresser mes deux saint Bernard ?

 

Le petit répond :

Oh oui Madame, j’veux bien, mais moi c’est Nicolas, pas Bernard !

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

18/11/2017

Léon Daudet a dit…

Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude… 

Image7.jpg

L’homme naît tout prêt pour la douleur, avec un appareil héréditaire de transformation et de résistance, dont la pièce majeure est la joie !

06:55 Écrit par humour...pas toujours... dans La vie.. | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | |

Le Maître Dragon…

éléphant.gifMichaël, le Maître Dragon, un courtisan de la cour du roi Arthur est obsédé par un fantasme, celui de fourrer son nez dans la voluptueuse poitrine de la reine.

 

Mais il savait que la sanction serait la mort.

 

Un jour, il révèle son désir secret à son collègue Horatio, le médecin du roi.

 

Horatio lui dit :

– Je peux arranger ça, mais ça va te coûter 1000 pièces d’or.

 

Michael, le Maître Dragon, accepte.

 

Quelques jours plus tard, Horatio, pendant que la reine prend un bain, pénètre dans la chambre de cette dernière, et dépose de la poudre à gratter dans le soutien-gorge de la reine. Peu après s’être habillée, cette dernière est prise d’une démangeaison folle.

 

Après avoir été convoqué par le Roi, Horatio déclare qu’il connaît les symptômes, et que seule une salive spéciale, appliquée pendant 4 heures, peut guérir ce type de démangeaison.

 

Les tests montrent que seul Michael le Maître Dragon possède une telle salive.

 

Le Roi convoqua Michael.

 

Le Maître Dragon s’attaque à sa tâche, et pendant quatre heures, il caresse passionnément les seins de la Reine. Le rêve de sa vie. L’apothéose.

 

Satisfait, il retourne dans ses appartements. Le lendemain, Horatio vient le voir pour se faire payer.

 

Michael le Maître Dragon, refuse de le payer.

– Tu sais bien, je n’ai pas d’argent. Et puis, jamais tu ne pourras raconter ça. On te pendra.

 

Le jour suivant Horatio mit une dose massive de poil à gratter dans le caleçon du roi Arthur.

 

Bien entendu, le Roi convoqua Michael le Maître Dragon…

 

Morale de cette histoire: mieux vaut payer ses dettes.

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |

17/11/2017

Charles de Gaulle a dit…

L'autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l'éloignement… 

(1) (2) (3).jpg

La difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même !

06:55 Écrit par humour...pas toujours... dans La vie.. | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | |

Le pire moment de mon existence…

applaudir.gifRoger et Robert prennent un verre à leur bar favori.

La discussion en vient à évoquer le « pire moment de leur existence ».

 

Roger raconte sa pire expérience :

– Moi, c’était il y a 5 ans. J’étais sur l’autoroute et j’ai été pris dans un carambolage monstrueux. Je me suis retrouvé encastré avec un poids lourd devant moi et un poids lourd derrière moi. Il a fallu 6 heures aux pompiers pour me désincarcérer. Ça a vraiment été le pire moment de mon existence.

 

Robert acquiesce puis raconte son pire moment :

– Moi, ça remonte à il y a une vingtaine d’années. J’avais vingt ans et j’étais plutôt beau gosse. Un soir, je me suis retrouvé dans l’appartement de cette femme mariée et tu peux me croire, c’était vraiment un coup extraordinaire ; elle était capable de te faire bander rien qu’en te lisant le bottin téléphonique.

 

Bref, ce soir là, j’étais en train de lui faire l’amour, ça criait et ça rugissait de plaisir dans la chambre et puis tout à coup, on s’est arrêtés, on venait d’entendre une clé tourner dans la serrure.

 

On savait tous les deux que c’était le mari qui rentrait! J’allais enfiler mes vêtements, mais le temps de réagir, le mari était déjà là dans la chambre, il m’avait plaqué par terre et m’avait attrapé par les couilles!

 

Roger hausse les sourcils et lui demande :

– Et qu’est-ce qui était le pire, d’entendre la clé tourner dans la serrure, ou bien de te faire agripper par les couilles, à poil dans la chambre d’une femme mariée?

 

– Ni l’un ni l’autre, répond Robert. Le pire moment, ça a été quand j’ai reconnu le son du mari qui ouvrait son canif de poche avec les dents…

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

16/11/2017

Thierry Le Luron a dit…

Je suis pour l'égalité des sexes, je prendrai moi-même les mesures… 

00039333.jpg

Je dis "vous" à mon imprésario. Avec l'argent qu'il me prend, j'ai toujours cru qu'ils étaient deux !

06:55 Écrit par humour...pas toujours... dans La vie.. | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |

La courtoisie…

@ ça fait rire 1.gifPrès d’un supermarché, un automobiliste quitte sa place de parking.

Un peu trop pressé, il fait une grosse éraflure sur la portière d’une voiture avec son pare-chocs.

 

Voyant qu’une autre personne avait vu les faits, le gars descend de sa voiture et dit :

– Je vais lui laisser un mot sur son pare-brise. Comme ça il pourra me contacter pour l’assurance !

 

Ainsi, la note, placée sur le pare-brise, disait:

« Cher automobiliste, en sortant de ma place de parking, j’ai malencontreusement éraflé votre portière. Comme j’ai été vu par quelqu’un, je lui ai dit que je vous laisserai un petit mot.

Il devait penser que ce serait pour vous laisser mon nom et mon numéro de téléphone. Il se trompait.

Bonne journée quand même…  »

 

000

 

 

Coup vache ?

 

Des trois fermiers de ce petit village, c’est toujours le même qui rapporte le plus de lait à la fromagerie.

Pourtant tout le monde sait qu’il ne possède que quelques vaches.

 

Quel est son secret?

 

Intrigués, les deux autres décident d’aller lui poser la question :

– Mais comment fais-tu pour obtenir tant de lait avec si peu de vaches? C’est quoi ton truc?

– Oh ! C’est tout simple!

– Je le savais! Tu utilises des produits spéciaux!

– Mais non… Où vas-tu chercher ces idées. Des produits spéciaux pour les vaches, mais non !

– Alors comment ?

– Bien c’est simple, le matin quand je vais traire mes vaches, pour les motiver je leur pose toujours la même question : « Alors mes petites ! Ce matin qu’est-ce que vous me donnez ? Du lait ou du steak ? »

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |

15/11/2017

Margaret Mitchell a dit…

Gardez toujours quelque chose à craindre…

00000000000000000000000000000000000  00000000 00000000000  1 chat chien attente.jpg 

Exactement comme vous gardez quelque chose à aimer !

06:55 Écrit par humour...pas toujours... dans La vie.. | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | |

Hey Toi !

00000000000000000000000011 grenouille.jpgCela se passe à Lille où un cirque vient de s’installer.

 

Un ventriloque fait parler sa marionnette :

– Et maintenant, une histoire belge…

 

Un monsieur au fort accent se lève alors dans le public :

– Ah non cela suffit hein, c’est ma foi toujours les Belges qui trinquent avec vous les Français…

 

– Mais monsieur, un peu d’humour voyons, se défend le ventriloque.

 

Et le Belge de conclure :

– Ce n’est pas à vous que je parle, c’est au petit…

 

 

oooOooo

 

Les mots croisés

 

Lors d’un voyage en groupe, le guide distribue des mots croisés pour distraire les voyageurs.

 

– Alors ça, je ne vois pas, dit un jeune homme… Un mot de 7 lettres, « se vide quand le coup est tiré », et ça finit par « ouille ».

 

– C’est « douille », monsieur! S’écrie une dame âgée.

 

– Qui peut me prêter une gomme ? Dit alors une jeune fille avec les pommettes rouges…

06:25 Écrit par humour...pas toujours... dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |